Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Dommages aux cultures agricoles

Vu que le castor ne ravage pas directement des champs entiers en une nuit, mais qu’il se contente de transporter quelques plantes, il n’est pas toujours facile de reconnaitre tout de suite les traces de castor dans un champ de betteraves ou de maïs. Vous trouverez ici des images typiques de dommages sur toutes sortes de cultures.


maïs mangé Tiges de maïs coupées par un castor. La coupe se fait toujours à quelque 45 degrés par rapport à la direction de croissance, un peu au-dessus du sol. On reconnait toujours des traces de dents sur la section.



tournesols mangés Tiges de tournesol coupées par un castor. La coupe se fait toujours à quelque 45 degrés par rapport à la direction de croissance, un peu au-dessus du sol. On reconnait toujours des traces de dents sur la section.
 

dommages champs maïs Passage du cours d’eau vers un champ de maïs. Généralement, quelques tiges de maïs restent en route.

champs maïs Passage du cours d’eau vers un champ de maïs. Les surfaces sur lesquelles le castor emporte le maïs sont très modestes et se limitent le plus souvent à 1-2 ares.


 

champs nourricier gibier Champ nourricier pour gibier utilisé par le castor (maïs, Allemagne) au printemps. Même si le maïs reste « disponible » tout l’hiver, les surfaces qu’il utilise restent modestes. 


champs maïs Champ de tournesols proche d’un cours d’eau. La surface se limite à 1-2 ares.


champs betteraves Champ de betteraves sucrières proche d’un cours d’eau. La surface utilisée se limite à un demi are environ.

champs betteraves Champ de betteraves sucrières proche d’un cours d’eau. La surface utilisée se limite à un demi are environ.



champs betteraves Champ de betteraves sucrières proche d’un cours d’eau. La surface utilisée représente 1-2 ares.



mauvaises herbes Souvent, des mauvaises herbes poussent sur les surfaces libérées.
  

 

  Retour