Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Trace de rongement

On peut trouver des traces de rongement un peu partout dans le territoire d’un castor. Mais un jeune castor parti à la recherche d’un territoire où s’installer peut aussi laisser des traces occasionnelles très éloignées d’un territoire connu. Dans ce cas, elles ne sont souvent pas aussi évidentes. Les photos suivantes doivent vous donner une idée des différentes traces de rongement laissées par les castors.

traces de rongements

Trace de rongement typique laissée par un castor sur une grosse branche. La petite ligne supérieure représente les traces laissées par la mâchoire supérieure avec laquelle le castor s’accroche au bois. Il ronge ensuite l’écorce avec la mâchoire inférieure mobile. Les traces de ce genre vont toujours par paires.


 

Traces anciennes et nouvelles sur de plus jeunes pousses. La section se présente toujours à un angle d’environ 45°, ce qui permet de la distinguer de loin des coupes effectuées par l’homme, placées à angle droit par rapport au sens de la croissance. On reconnait aussi clairement les traces de dents.

Traces de rongement sur des saules de l’épaisseur d’un bras.

Bouleau attaqué. Sur les bois tendres, les copeaux sont d'une taille considérable. Plus le bois est dur, plus les copeaux seront petits.

 

Traces de dents de tailles différentes provenant d’un castor adulte (en bas) et d’un jeune castor de l’année (en haut). Lorsqu’on trouve ce type de traces, on est sûr de se trouver dans le territoire d'une famille (photo du 29 novembre).



Retour