Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Eliminer le castor

Bild: Gerhard Schwab

Solution de faible durée
L’élimination du castor peut certes conduire au but recherche pour une période limitée – le ou les castors sont partis – mais ce n’est tout de même pas une mesure durable pour résoudre les conflits. Les expériences faites en Bavière – où l’on capture des familles entières de castors en cas de conflits insolubles, lorsque toutes les mesures de prévention ont échoué – ont montré que les territoires ainsi libérés sont rapidement réoccupés. Les nouveaux castors creusent, construisent des barrages et abattent des arbres au même endroit que leurs prédécesseurs.

Solution durable : des espaces aquatiques plus larges et des cours d'eau naturels
Dans la plupart des cas, ce n’est pas le castor qui est le problème mais les cours d’eau : ils ont trop peu de place pour pouvoir se développer naturellement. Vu que l’espace dont le castor a besoin pour son habitat est relativement faible – presque toutes les activités se déroulent dans une bande de 10-20 m sur chaque rive – il faut, si l’on veut une solution durable des conflits, avant tout une chose :  plus d’espace le long de nos cours d’eau et un écoulement plus naturel

Bases légales pour l’élimination de castors
Le castor est protégé par la loi fédérale et se trouve sur la Liste Rouge des espèces menacées. Malgré cela, la loi sur la chasse ( art. 12, LChP) prévoit que certains castors peuvent être éliminés lorsqu’ils (…) causent des dégâts considérables aux cultures agricoles ou aux forêts. Dans ce cas, l’autorisation est donnée par l'Office fédéral de l'environnement OFEV ( art. 12 et 13 LChP, art. 10, al. 5 OChP). Le Concept Castor Suisse énumère les critères qui doivent être satisfaits pour qu’un castor puisse être éliminé. 


Retour au tableau