Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Passages grillagés

Les castors bouchent parfois les sorties d’écoulement des eaux pluviales ou des stations d’épuration des eaux usées (STEP), généralement parce qu'ils installent un terrier dans les tuyaux en béton sur un accotement protégé de l'eau. Parfois la sortie est simplement « rétrécie », ce qui empêche l’eau de s’écouler normalement. Pour éviter que, en cas de fortes pluies, les eaux usées ne débordent dans les eaux toutes proches, il faut que ces tuyaux soient protégés par une grille. Cela permet de supprimer durablement les conflits et éventuels dommages. 

Tuyau d’écoulement de la STEP d’Anet (BE)

Dans le tuyau d’écoulement de la STEP d’Anet, des castors ont construit un terrier et obstrué en partie l’écoulement avec du bois. Afin d’éviter une retenue dans la STEP, ce qui entrainerait une pollution du canal par les eaux usées en cas de fortes pluies, le terrier a été démonté et le tuyau d’écoulement fermé par une grille.

La largeur de la grille ne doit pas être inférieure à 10 cm, sans quoi un jeune castor pourrait se coincer la tête dans la grille. Il resterait alors pris au niveau des hanches et mourir. 

Tuyau d’écoulement de la STEP d’Anet dans le canal tout proche. Le tuyau a un diamètre d’env. 60 cm. 



Dans le tuyau de béton, les castors ont installé un terrier sur la berge (en bas sur la photo). Ils ont bloqué l’écoulement avec du bois. 



Grille installée : écarts de la grille 75 mm. 



Grille installée sur le déversoir de l’écoulement de la STEP (à droite). A gauche : écoulement des eaux pluviales de la commune d'Anet. 

Coûts des mesures prises à la STEP d’Anet pour les deux tuyaux : autour de CHF 1’000.-

 

Retour au tableau