Plan d'intervention castor

SBB_Biber.jpg

L’activité déployée par le castor pour transformer son cadre de vie est sans équivalent dans le règne animal. Dans une région aussi dense que le Plateau suisse, cela n’est pas sans générer des conflits croissants avec les infrastructures bâties par l’homme : les castors abattent des arbres et déboisent des zones entières, ils creusent leurs terriers sous des chemins ou dans des remblais ferroviaires, ils retiennent les eaux de ruisseaux et peuvent ainsi donner naissance à des mares ou de petits étangs qui détrempent les sols et inondent les surfaces adjacentes.

Les castors sont donc susceptibles d’avoir une influence sur l’infrastructure des CFF. Ils peuvent creuser dans les remblais ferroviaires jusque sous les rails, ce qui entraîne des problèmes d’affaissement et de gauchissement des voies. Leurs barrages peuvent également élever le niveau de cours d’eau ou de plans d’eau proches des remblais, compromettant à moyen terme la stabilité de ces derniers. Ces deux phénomènes constituent un risque pour la sécurité de l’exploitation et des infrastructures.

L’origine du projet remonte à une soucie avec le castor dans les infrastructures des CFF dans le canton du Valais. Les CFF ont donné un mandat au Service Conseil Castor à repérer les éventuelles zones de conflit entre le castor et les infrastructures des CFF (infrastructure ferroviaire) et d’élaborer un plan d’intervention castor.

 L’objectif est double : non seulement garantir la sécurité et la disponibilité de l’exploitation ferroviaire grâce à un système de surveillance, une planification prévoyante et des mesures de protection ciblées, mais aussi préserver l’espace de vie du castor, qui constitue une espèce protégée, ainsi que celui d’autres animaux fouisseurs.

Plan d'intervetion Castor 

CFF: Newsletter édition d'août 2018 Nature et risques natu-rels, Voie ferrée et Génie civil et Eau