Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Que faire, si...?

Achtung biber

Que pouvez-vous faire si un castor a abattu la haie de thuyas de votre jardin, qu’il vous manque des betteraves à sucre ou du maïs, ou si le chemin vicinal qui longe le ruisseau s’est effondré ?

Des solutions aux conflits
Vous trouverez dans ce site des réponses aux questions les plus fréquentes. Un aperçu des différentes mesures de protection se trouve ici .

Mais quel que soit le problème, ce sont les responsables cantonaux (garde-faunes et administrateurs de la chasse) qui sont les premiers interlocuteurs en cas de conflit avec le castor. Vous trouverez ici les adresses des personnes responsables.

Toujours rechercher une solution à long terme
Peu importe que vous soyez un privé, un agriculteur ou le représentant d’une commune ou d’un canton : en cas de conflit avec le castor, il faudrait toujours tenter de trouver une solution à long terme. Et cela passe presque toujours et sans exception par des mesures intervenant sur les eaux, sous forme d’efforts de revitalisation. Car le plus souvent, en cas de conflit, le problème n’est pas le castor. Celui-ci n’est que le symptôme d’un manque d’espace réservé à la zone aquatique.

Tout le monde en profite
En contrepartie, l’homme profite de multiples façons de la présence d’un cours d’eau qui s’écoule dans un cadre naturel. Et sur ce plan là, le castor peut apporter une contribution importante. Voir à ce propos Castor et biodiversité .

Annoncer l’observation d’un castor
Mais peut-être avez-vous juste observé un castor, ou simplement ses traces, et vous souhaitez nous l’annoncer ?