Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Origines des données

Observations de naturalistes bénévoles suisses ou étrangers. Le travail inlassable de ces passionnés représente une source régulière incontournable d'informations récentes extrêmement fiables.

Observations récoltées dans le cadre de projets gérés par le CSCF (projets liste rouge par exemple) ou auxquels il est associé (projet BDM-CH par exemple).Ces informations, recueillies au moyen de méthodes et de protocoles d'échantillonnage standardisés, représentent une part croissante des données chargées annuellement.

Informations issues d'inventaires régionaux mandatés par les collectivités publiques (cantons, communes) et certaines organisations non gouvernementales (Pro Natura, WWF) ou fondations privées (Groupe exécutif de l'Association la Grande Cariçaie ; Fondation Bolle di MagadinoFondation Grangettes) impliquées dans la conservation des espèces et de leurs habitats. De plus en plus nombreuses sont en effet les institutions suisses publiques ou privées à exiger de leurs mandataires que les informations récoltées lors des études qu'elles financent soient automatiquement transmises au CSCF. En contrepartie ce dernier se charge de la validation scientifique des observations recueillies et fournit toutes les informations originales dont il dispose qui les concernent.

Informations issues de banques de données gérées par d'autres institutions, telles le karchCCO et la SSF. Régulièrement actualisées, elles sont déposées au CSCF afin qu'il en assure la sauvegarde, la diffusion (contrôlée) et la mise en valeur dans le cadre de synthèses nationales.

Informations muséographiques rassemblées lors de projets gérés par le CSCF ou auxquels il est associé. Si une part importante de ces informations sont relevées par les spécialistes avec lesquels il collabore ou par ses propres forces, la part de celles qui sont fournies par les gestionnaires mêmes des collections est en constante augmentation.

Informations bibliographiques. Cette source potentielle d'informations n'est, sauf exception, exploitée que si des collections de référence ont été réalisées par les auteurs des publications concernées, donc que si la détermination des espèces mentionnées peut être validée par l'examen de spécimens témoins.