Fermer
bannière 1.jpgbannière 2.jpgbannière 3.jpg

Liste rouge

Réactualisation de la Liste rouge Orthoptères

Le statut de menace des espèces évolue au cours du temps ce qui nécessite idéalement une actualisation régulière. Les réactualisations étant mené tous les 15 ans, la mise à jour de la Liste rouge Orthoptères de 2007 sera réalisée au cours d’un projet qui débute en 2018 et durera jusqu’en 2023.

Processus et travail de terrain

Afin d’obtenir des données actuelles sur l’aire de distribution des espèces et analyser leur évolution depuis les derniers travaux liste rouge, les recherches menées concerneront différents axes :

  • le retour dans un échantillon de 250 carrés kilométriques distribués sur tout le territoire national et basé sur un choix d’espèces cibles
  • des recherches spécifiques (espèces rares, à habitats particuliers, à phénologies décalées)
  • des prospections orientées (inventaires) de carrés km2 et de carrés 5X5 km peu ou pas travaillés

En comparant ces nouvelles observations avec les données de la précédente Liste rouge et l’ensemble des données disponibles, il sera possible d’évaluer et préciser le degré de menace actuel des espèces évaluées.

Ce projet impliquera un important effort de terrain entre 2018 et 2021 qui, compte tenu des moyens mis à disposition, ne pourra être financé dans son intégralité. L’essentiel du volet rétribué du projet concernera les visites dans l’échantillon de 250 carrés kilométriques selon un protocole standardisé (voir téléchargements) [lien au fichier]. Pour réaliser ce volet, nous aurons besoin de nombreux collaborateurs bénéficiant de solides connaissances sur l’identification et l’écologie sur des orthoptères.

Si vous êtes intéressés à participer d’une manière ou d’une autre à ce projet, à titre bénévole comme financé, vous pouvez vous inscrire via le questionnaire « Collaboration à la Liste rouge Orthoptères ». Les inscriptions pour la saison 2018 sont possibles jusqu’au 15 mai prochain. Le projet durant plusieurs années, les inscriptions au-delà de cette date sont les bienvenues.

Pour plus de renseignements concernant ce projet, veuillez contacter Christian Monnerat.

Coordination et responsables de projet

Christian Monnerat (CSCF), Yves Gonseth (CSCF), avec la collaboration de Philippe Thorens (Neuchâtel, NE) et Thomas Walter (Agroscope Reckenholz-Tänikon ART) 

Résumé 
Le projet Orthoptera a permis de rassembler plus de 47'000 données nouvelles par rééchantillonnage de sites connus (665 km2) et échantillonnage prospectif de sites nouveaux (500 km2). Pas moins de 212'000 données ont été utilisées pour effectuer l'analyse du statut LR des espèces en adoptant les nouveaux critères proposés par l'UICN (version 2001). Les résultats obtenus ont été publiés par l'OFEV en fin d'année 2007 dans les cahiers de l'environnement sous le titre « Liste rouge Orthoptères». Ce document remplace la précédente Liste Rouge disponible pour ce groupe d'insectes (Thorens & Nadig in Duelli & al. 1994).

Synthèse des résultats (Monnerat et al. 2007 p.40-41)
La procédure adoptée pour établir cette nouvelle Liste rouge des Orthoptères de Suisse en privilégiant l'estimation de l'aire d'occupation ou de l'occurrence des espèces et leur évolution temporelle, tend à sélectionner en priorité les espèces rares et/ou en marge de leur aire de distribution. Le fait que 29 des 40 espèces de la liste rouge aient toujours été rares en Suisse (< 100 carrés kilométriques) le prouve. Dans ce contexte, une attention toute particulière doit être apportée aux espèces qui, sur la base des informations analysées, présentent de forts indices de régression et/ou dont l'habitat est particulièrement sensible, et ceci quel que soit leur statut LR définitif. L'érosion des populations des espèces encore fréquentes, telles celles affiliées à la catégorie potentiellement menacées (NT), qu'elle soit prouvée ou pressentie, est une tendance tout aussi inquiétante que la régression des espèces rares. Les résultats obtenus soulignent la grande précarité des espèces sténoèces des habitats suivants:

  • espèces des milieux pionniers des zones alluviales fluviatiles, telles Chorthippus pul­lusEpacromius tergestinusLocusta migratoriaPteronemobius lineolatus et Tetrix tuerki ;
  • espèces des milieux pionniers secondaires (vasières, gravières, carrières, rudérats et jachères), telles Calliptamus barbarusC. siciliae, Sphingonotus caerulans et Tetrix ceperoi;
  • espèces des marais et prairies humides, telles Conocephalus dorsalis, C. fuscus, Chorthippus montanus, Pteronemobius heydenii et Stethophyma grossum ;
  • espèces des pelouses écorchées, prairies et pâturages secs, telles Arcyptera fusca, Metrioptera bicolor, Oedaleus decorus, Pachytrachis striolatus, Platycleis tessel­lata, Psophus stridulus, Saga pedo, Stenobothrus stigmaticus, S. nigromaculatus, Tettigonia caudata et Uvarovitettix depressus ;
  • espèces semi-forestières, telles Ephippiger ephippiger diurnus et E. vicheti.

La conservation de ces espèces est tributaire de l'application de mesures de gestion adéquates ou d'exploitation raisonnée des milieux qu'elles colonisent (voir chapitre « Recommandations ») et, plus particulièrement, des biotopes présents dans les objets d'im­portance nationale ou cantonale recensés au cours des dernières décennies. Une légère incertitude demeure toutefois quant au succès de l'application de ces mesures.

La première liste rouge dédiée aux orthoptères a été rédigée par Nadig & Thorens dans le recueil de Duelli et al. (1994). La base de données était alors en cours d’élaboration en vue de l’atlas des Orthoptères de Suisse paru en 1997. Environ 56'000 données ont été prises en compte pour l’attribution des statuts liste rouge. L’atlas publié par la suite a intégré les statuts d’espèces découvertes en Suisse dans l’intervalle, à savoir Platycleis tesselata, Tetrix ceperoi et Stenobothrus stigmaticus.

Téléchargements